Missions Guadeloupe 2007 Société d'Histoire Naturelle l'Herminier

Missions Guadeloupe 2007

Cette année, la campagne de prospections botaniques s’est déroulée sur deux périodes, l’une en janvier juste après la saison des pluies, l’autre en juin en fin de saison sèche.

La première mission a été consacrée à l’observation des orchidées, et visait à apporter de nouvelles données sur la répartition de certaines espèces, en participation à l’actualisation de l’inventaire mené par l’auteur de l’atlas des orchidées sauvages de Guadeloupe, Philippe FELDMANN (FELDMANN & BARRÉ, 2001). Nous le remercions encore pour son expertise des spécimens que nous lui avons présentés. Les principales zones prospectées se sont concentrées sur la Basse-Terre, à l’est du côté de la forêt de Sainte-Marie et des contreforts du morne Matéliane, au sud dans le secteur de la Soufrière et des Monts Caraïbes, à l’ouest depuis le littoral jusqu’aux hauteurs de Bouillante, et enfin au nord dans le secteur de Sofaïa. Parmi les espèces remarquées, bien peu étaient en fleurs ; nous citerons toutefois : Cranichis muscosa Sw., Cranichis ovata Wikstr., Cyclopogon cranichoides (Griseb.) Schlechter, Dichaea hookeri Garay & Sweet, Epidendrum sp. 1, Epidendum sp. 2. (cf. E. nocturnum Jacq.), Epidendrum boricuarum Hágsater & Sánchez, Epidendrum carpophorum Barbosa Rodrigues, Epidendrum dendrobioides Thunb., Epidendrum jamaicense Lindl., Epidendrum mutelianum Lindl., Epidendrum patens Sw., Erythrodes plantaginea (L.) Fawc. & Rendle, Erythrodes querceticola (Lindl.) Ames, Jacquiniella globosa (Jacq.) Schlechter, Malaxis sp. (cf. M. massonii (Ridl.) O. Kuntze), Maxillaira coccinea (Jacq.) L. O. Wms. Ex Hodge, Oeceoclades maculata (Lindl.) Lindl., Pleurothallis ruscifolia (Jacq.) R. Br., Prescottia stachyodes (Sw.) Lindl., Scaphyglottis modesta (Rchb. f.) Schlechter, Spathoglottis plicata Blume, Vanilla sp. (cf. V. planifolia G. Jackson).

Malaxis massoniiEn juin, la mission s’est concentrée exclusivement sur la flore aquatique des zones humides, et plus particulièrement sur la répartition, les habitats et la biologie de l’espèce Hydrilla verticillata (L. f.) Royle. Plusieurs populations ont été répertoriées, en Basse-Terre et à Marie-Galante. La plante a été retrouvées dans des mares, étangs, rivières et estuaires ; l’espèce prolifère tant en eau douce qu’en eau saumâtre, et grâce à la présence de ses tubercules profondément enfouis dans le sol, nous avons constaté qu’elle se maintient même après un épisode d’assèchement total de son habitat. Par ailleurs, nous avons observé certains insectes et gastéropodes phytophages sur l’hydrilla ; ils pourraient constituer de possibles vecteurs de régulation biologique contre la plante. Cette mission a permis la rédaction d’un article de synthèse sur l’hydrilla en Guadeloupe (Maddi F. A. & al., 2008).

 

Lors des prospections, nous avons constaté l’absence de Hydromystria laevigata (Humb. & Bonpl. ex Willd.) Hunz. (ex Limnobium laevigatum (Humb. & Bonpl. ex Willd.) Heine), il y a encore deux ans si abondant dans l'étang Cocoyer, en Grande-Terre ; l’activité agricole aura eu raison de cette ancienne mare, et de la flore associée.

Bibliographie

FELDMANN P. et N. BARRÉ (2001). Atlas des orchidées sauvages de la Guadeloupe. Patrimoines naturels, 48 : 228p.

MADDI F.A., F. MEURGEY et C. DELACRUZ (2008). Hydrilla verticilata (L. f.) Royle in Guadeloupe, French West Indies. J. Aquat. Plant Manage., 46: 196-198.

F.A. Maddi

Dernières actualités

29/11/2018 - Actualités entomologie Rapport d’étude de la Mélipone de la Guadeloupe.
23/08/2018 - Actualités botanique Stages 2018

voir toutes les actualités